Saut au contenu

Révolutions Urbaines : La Smart City selon Daniel While – Episode 2

La Smart City est au cœur des discussions. Mais à quoi ressemblera la ville de demain ? Quelles sont les nouveaux paris de la ville intelligente ? Primonial REIM a interrogé des experts de la Smart City pour répondre à ces questions. Dans l’épisode 2 de notre émission « Révolutions Urbaines », Daniel While, Directeur Recherche et Stratégie de Primonial REIM, nous donne sa vision de la ville intelligente.

 

Enjeux immobiliers et territoriaux, des indispensables à la construction de la ville intelligente de demain ?

On ne peut pas vraiment séparer la ville et l’immobilier parce que d’une certaine manière l’immobilier c’est le corps de la ville. C’est son enveloppe physique sans laquelle il ne pourrait y avoir de ville qui pourrait subsister. La ville historiquement s’est toujours adaptée aux mutations structurelles comme l’arrivée de la voiture ou l’exode rurale et finalement aux usages des populations et aux évolutions sociales de façons plus larges.

 

Comment l’immobilier se transforme-t-il dans cette ville intelligente ?

La grande mutation aujourd’hui c’est la complexité. Nous avons tous plusieurs vies, plusieurs rôles sociaux, plusieurs générations qui vivent sous le même toit, dans la même ville. Nous avons des vies qui sont beaucoup plus cloisonnées et diverses, entre la recomposition des familles, les différents rôles sociaux, familiales, professionnels, et de loisirs…

Et finalement, le défi de la ville aujourd’hui est de gérer cette complexité qui induit des horaires différents. Ça veut dire en immobilier, des immeubles qui vivent le jour et la nuit par exemple. Une mixité des usages et une hybridation entre les différents usages qu’on peut avoir de la ville et des immeubles.

Ça veut dire aussi être résiliant face à des chocs exogènes, technologiques comme va l’être la voiture automatique par exemple. L’adaptation à l’arrivée de la voiture automatique va être complètement structurante pour la ville. L’adaptation aux vieillissements de la population et au fait qu’on va devoir gérer des catégories d’âge qui n’ont pas le même parcours, les mêmes besoins, les mêmes horaires, la même façon de fonctionner va être importante. Le mot-clé de la ville de demain sera donc la modularité. Et donc l’immobilier devra se mettre à la page à son rythme et proposer cette modularité qui répond à la complexité de nos parcours de vie.

 

Quelles solutions pour créer de la valeur partagée ?

Aujourd’hui le gros sujet de la ville de demain c’est son caractère inclusif ou pas. Il est clair qu’il y a une dynamique de métropolisation qui a également son versant négatif : l’inégalité. C’est la fameuse thématique de la France périphérique et des personnes qui sont exclues des métropoles pour des raisons de prix de l’immobilier et qui du coup ont un rapport aux transports et une déconnexion par rapport à l’économie globale qui pose un vrai sujet. Et donc l’important c’est que cette ville de demain puisse être inclusive pour des catégories :

  • Telles que les étudiants avec des résidences étudiantes qui doivent permettre d’étudier à proximité des pôles universitaires,
  • Une offre de crèche et d’éducation de façon générale,
  • Une offre à destination des classes moyennes à intermédiaire qui doit permettre d’oublier cette dichotomie entre ville dortoir, une ville où l’on travaille mais plutôt d’avoir une vraie ville où l’on peut à la fois habiter et travailler.
  • Et c’est également l’offre de soin en direction des seniors.

Je pense particulièrement aux seniors dépendants dans le cadre de pôles santé qui prennent en considération le parcours du patient comme la ville doit prendre en considération le parcours du salarié, le parcours du père ou de la mère de famille et donc s’adapter à cette diversité sociale.

 

La ville de demain, c’est…

Pour moi la ville de demain, c’est la nôtre. C’est celle que nous allons façonner par notre propre politique, par notre propre gouvernance et en s’appropriant la technologie, l’immobilier et non pas en suivant des effets de mode ou simplement des innovations technologiques. La ville de demain, ce sera la nôtre pour le meilleur ou pour le pire.

 

Pour plus d'informations sur notre SCPI dédiée au bureau, Primopierre, rendez-vous ici >>

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour nous permettre de vous fournir un contenu adapté à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation du site. Vous trouverez ici plus d’informations au sujet de notre politique concernant les cookies