podcast les clés 2 - header

  • Home
  • Media
  • The keys to the SCPI - Episode 2

Les clés de la SCPI : épargner en temps de crise

Episode 2

podcast les clés 2 - intro

Investir en SCPI, c’est devenir associé d’une société qui acquiert et gère un parc immobilier. C’est un investissement indirect dans la pierre, et celle-ci a l’avantage de mieux résister aux éventuelles crises financières ou économiques.

Pour tout savoir sur le placement en SCPI, écoutez notre podcast Les clés de la SCPI.

podcast les clés 2 - video

podcast les clés 2 - texte

L’année 2020 a bousculé les investisseurs, qui ont parfois nourri une certaine inquiétude pour leurs placements financiers. Les marchés boursiers ont en effet fortement réagi à l’actualité, connaissant des baisses historiques, notamment au moment de l’annonce du confinement national. Face aux variations rapides et importantes des placements boursiers, l’épargne réglementée semble être une option rassurante. Néanmoins, les fonds placés sur des livrets d’épargne ne travaillent pas, ou peu. N’existe-t-il pas des solutions d’épargne moins volatiles, mais qui rapportent davantage ?

Stéphanie Lacroix et Daniel While, respectivement Directrice générale et Directeur Recherche et Stratégie de Primonial REIM expliquent en quoi le placement en SCPI est différent d’un placement boursier et d’un livret d’épargne peu rémunérateur.

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier, qui affichent un taux de rendement moyen de 4,5 % en 2019*, sont des organismes de gestion qui acquièrent et gèrent un parc immobilier (bureau, résidentiel, clinique, commerce…) et reversent à leurs associés, les éventuels revenus générés par les loyers.

Pour un particulier qui investit dans une SCPI, il s’agit donc d’un investissement indirect dans la pierre. Or, l’immobilier, même s’il n’est pas immunisé contre les crises économiques, ne réagit pas de la même manière, ni avec la temporalité que les marchés financiers. C’est un investissement qui doit être envisagé sur le long terme – la durée de placement conseillée est de 10 ans - et que l’on peut envisager comme un bon moyen de percevoir des revenus complémentaires, même en cas de crise.

Explications avec les experts Primonial REIM.

*Comme tout placement, les performances passées ne préjugent pas des performances futures.