Cycle de vie 3 - header

Immobilier et cycle de vie

Le marché des résidences individuelles et collectives

Cycle de vie 3 - Bloc d'intro

Entre 2020 et 2030, la pression démographique des grandes régions urbanisées va continuer de croître

dans certaines des principales métropoles de la zone euro en raison de leur attractivité en termes d’emplois et de mutations sociologiques fortes. En effet, les ménages sont de plus en plus nombreux alors que leur taille ne cesse de se réduire. En cause, l’évolution des modes de vie (hausse des séparations, baisse des familles nombreuses, etc.) qui viendra alimenter naturellement la demande en logement.

Cycle de vie 3 - vidéo

Cycle de vie 3 - 1er paragraphe avec image

Immobilier résidences individuelles et collectives

En Europe, trois habitants sur dix sont locataires. Toutefois, les situations diffèrent entre des pays majoritairement propriétaires (pays de l’ancien bloc de l'Est), majoritairement locataires (pays germaniques, scandinaves) et à mi-chemin, des pays assez équilibrés (France, Benelux, Royaume-Uni, Irlande, etc.). Au sud de l'Europe, les mentalités semblent évoluer au profit de la location.

Cycle de vie 3 - Template texte simple

Le marché européen de l'investissement en résidentiel individuel et collectif

En croissance continue durant la dernière décennie, le résidentiel individuel et collectif dit résidentiel en « bloc », incluant les nouvelles formes de résidentiel dont le coliving, a été de plus en plus sollicité dans les stratégies de diversification de portefeuille des investisseurs institutionnels. Sur l’ensemble de la période, ce sont 279 Mds € qui ont été investis en Europe. Depuis 2018, le résidentiel est devenu la deuxième classe d’actifs la plus investie derrière le bureau.

Le marché européen du résidentiel individuel et collectif est largement dominé par l’Allemagne qui totalise 38% des capitaux investis entre 2010 et 2019. Les Pays-Bas, la Suède, l’Espagne, le Royaume-Uni, la France et l’Irlande sont également des destinations attractives pour les investisseurs avec 45% des sommes engagées.

Les rendements « prime » supérieurs à 5% sont envisageables dans certaines villes des économies du nord de l’Europe comme en Belgique, aux Pays-Bas ou en Irlande.

Le résidentiel individuel et collectif : une classe d'actifs résiliente par temps de crise

Si le résidentiel bénéficie d’une image de valeur refuge lors des crises passées, il convient toutefois de nuancer le propos. En effet, la crise économique et financière de 2008/2009 et la crise des dettes souveraines européennes n’ont pas été absorbées par toutes les métropoles européennes de la même façon. Les marchés européens avec un fort dynamisme économique (Berlin, Munich, Amsterdam, Paris, Milan) ont vu leurs fondamentaux (loyers et prix) se renforcer alors que certaines métropoles du sud de l’Europe (Athènes, Barcelone Madrid, Rome) ou celles qui ont souffert de la surreprésentation de la finance dans leur activité économique (Dublin) ont connu des corrections et des redémarrages erratiques.

Alors que la crise économique que nous allons traverser sera de grande ampleur, notre modèle de projection des prix du résidentiel en zone euro pourrait enregistrer une hausse d’environ 2% en moyenne annuelle entre 2020 et 2022. Le marché semble, pour l’heure mieux préparé à affronter cette crise que les deux dernières.

Notre grille d'analyse pour investir dans le résidentiel individuel et collectif en Europe

Primonial REIM a construit un modèle statistique permettant de comprendre, pour un ensemble de marchés résidentiels en Europe la robustesse de leurs fondamentaux, leur potentiel de valorisation, et leur positionnement dans le cycle immobilier. Pour identifier les marchés les plus attractifs, nous avons analysé différents critères au sein d’une matrice (indicateurs démographiques, économiques et immobiliers).

Nous avons attribué des notes aux différents marchés résidentiels analysés. Trois grandes catégories de marché ressortent. L'Allemagne, les Pays-Bas, la France et l’Autriche offre un couple rendement/risque intéressant. L’Espagne, la Finlande ou la Belgique sont des marchés avec de bons fondamentaux mais qui pourraient connaître quelques difficultés sur leur marché résidentiel respectif. Enfin, le Portugal, l’Irlande, l’Italie ou la Grèce sont des marchés qui présentent soit des fondamentaux volatils ou dont le marché résidentiel pourrait être déstabilisé dans les deux prochaines années.

Dans ce contexte, nous recommandons de se tourner vers des métropoles résilientes qui ont les caractéristiques suivantes :

  • un marché profond, afin de permettre la liquidité des blocs résidentiels ;
  • des flux de revenus potentiels basés sur la qualité de la zone d’emploi et les revenus disponibles de la population ;
  • une position attractive dans le cycle des prix et des loyers.

ETUDE - Equipe

The team

Daniel While Research & Strategy Director

Henry-Aurélien Natter Research Manager

ETUDE - Titre nos publications

You may also like

Asset Publisher

Real Estate and lifecycle : the senior housing and nursing home market
  • Thematic study

Real Estate and lifecycle : the senior housing and nursing home market

28/10/2020 By Henry-Aurélien Natter

The ageing of the population will therefore result in more dependent elderly persons. The loss of autonomy requires assistance or long-term care, particularly for those persons older than 80. This will inevitably expand demand for senior housing and nursing home.

Read more
Real Estate and lifecycle : the student housing market
  • Thematic study

Real Estate and lifecycle : the student housing market

15/10/2020 By Henry-Aurélien Natter

The student housing market is expanding fast. From an annual average of €2.3bn from 2010 to 2014, investments tripled to €7.3bn from 2015 to 2019.

Read more
Real Estate and lifecycle : Investment strategies for new residential markets
  • Thematic study

Real Estate and lifecycle : Investment strategies for new residential markets

09/10/2020 By Henry-Aurélien Natter

Life is a cycle and residential property must meet individuals’ expectations based on their needs at each moment of their lives. In a multi-generational society, housing must therefore adapt to the needs of several generations in student, single- and multifamily, and senior housing and nursing homes.

Read more